allergies saisonnièresapp unda

Le printemps est en route, les bourgeons apparaissent et les pollens sont déjà bien présents. Les pollens de noisetier sont déjà sur le déclin, mais les pollens d’aulne, de frêne et de peuplier vont augmenter progressivement le soleil aidant. Les températures douces de ce début d’année ont permis déjà à quelques graminées de se développer.

Il est temps pour les allergiques de réagir maintenant et l’homéopathie a une belle carte à jouer.

Plusieurs remèdes homéopathiques peuvent soulager les symptômes bien connus de l’allergie, mais ils peuvent aussi être utilisés de manière préventive sous forme de synergie homéopathique en comprimés ou en gouttes. Citons par exemple l’ APP, médicament homéopathique bien connu des laboratoires Unda.Il est préférable de commencer à le prendre 1 à 2 mois avant l’apparition des symptômes.

Les grands remèdes homéopathiques des symptômes allergiques les plus gênants sont :

– aralia racemosa : cette racine originaire d’Amérique du Nord soulage la toux bruyante asthmatiforme , dégage les voies respiratoires, diminue les expectorations liées à un écoulement nasal.

– lobelia inflata : c’est le remède des crises d’asthme avec sensation de suffocation et constriction dans la poitrine. Ces 2 remèdes, aralia et lobelia, se retrouvent dans le médicament homéopathique Luffeel, à raison de 1 comprimé à sucer 3 fois par jour.

– sabadilla : cette graine soulage le nez bouché et les éternuements en salves.

– allium cepa : il s’agit en fait de l’oignon couramment utilisé en cas d’écoulement abondant et clair.

– euphrasia officinalis : cette plante est indiquée en cas de larmoiement incessant et brûlant.

On retrouve ces remèdes dans la spécialité Rhinallergy. L’euphrasia est présent dans le collyre en unidoses Euphrasia.

Des solutions existent également en gemmothérapie. Il s’agit principalement des bourgeons de cassis. Citons le complexe Allargem des laboratoires Herbalgem. Ce complexe contribue à rééquilibrer le terrain allergique. Il contient des bougeons de cassis, jeunes pousses de romarin et de la teinture mère de propolis. Le cassis procure un soulagement rapidement. Le romarin a une action drainante sur les radicaux libres et toxines allergisantes, produits lors du contact de l’organisme avec l’allergène. Enfin, la propolis, par sa composition riche en vitamines A, B, C , E ,en manganèse, sélénium, fer et magnésium, stimule efficacement les défenses de l’organisme et exerce une action privilégiée sur le système respiratoire.

L’homéopathie et la gemmothérapie sont utiles en prévention des rhinites saisonnières. Elles permettent aussi une diminution importante des symptômes les plus gênants au quotidien : l’écoulement nasal, le larmoiement et, dans une moindre mesure, la sensation de suffocation qui reste un symptôme à surveiller de très près.

La consultation médicale reste indispensable si la sensation de suffocation persiste, si la vue baisse , si les démangeaisons ne diminuent pas.

Pour des informations sur la concentration de pollens dans l’air : 0900/100 73.

Vous trouverez des informations supplémentaires sur les plantes allergisantes et un calendrier des pollens sur le site web de l’Institut Scientifique de Santé Publique : www.airallergy.be

 

La prévention des allergies saisonnières, c’est maintenant!
Étiqueté avec :