De façon générale, c’est la personne qui vit avec l’animal qui est en première ligne pour déceler la douleur chez son animal de compagnie. Le premier réflexe serait alors de soulager l’animal et céder à la tentation d’ouvrir l’armoire à médicaments de la maison peut s’avérer être une grossière erreur. Nos animaux peuvent-ils prendre les mêmes médicaments que nous? Le paracétamol, traitement de première intention contre la douleur humaine, peut provoquer des catastrophes chez l’animal. En effet, cette molécule est toxique pour les chiens et chats car ils ne possèdent pas le même métabolisme que l’homme. Par conséquent, le paracétamol s’accumule dans le foie avec de graves conséquences. L’aspirine et l’ibuprofène sont également responsables d’intoxications fréquentes chez les chiens et les chats. Il est par conséquent important de ne pas laisser traîner des médicaments et de ne pas pratiquer l’automédication pour les animaux car ils ont des métabolismes différents du nôtre. Que faut-il donner à l’animal qui souffre? La douleur chez l’animal nécessite une consultation chez le vétérinaire. Il existe une panoplie de molécules qui ne sont pas nécessairement utilisées en médecine humaine qui peuvent venir à la rescousse

Chiens et chats: faut-il puiser dans la pharmacie familiale quand ils ont mal?
Étiqueté avec :